diminuer


diminuer

diminuer [ diminɥe ] v. <conjug. : 1>
• 1265; lat. diminuere « mettre en morceaux, briser », de minus « petit »
I V. tr.
1Rendre plus petit (une grandeur). amoindrir, réduire. Diminuer la longueur ( raccourcir) , la largeur ( rétrécir) , la hauteur ( abaisser) de qqch. Diminuer le volume. comprimer, concentrer, rapetisser, réduire; dégonfler. Diminuer la durée. abréger, écourter. Diminuer la vitesse, l'intensité. modérer. Diminuer les prix. abaisser, baisser, réduire. « Il disposerait ainsi d'une certaine fraction de capital, sans diminuer ses revenus » (Romains). Spécialt Réduire le nombre de mailles de (un tricot).
2(De ce qui n'est pas mesurable) Rendre moins grand, moins fort. Diminuer l'ardeur, l'enthousiasme, le courage de qqn. abattre, affaiblir, amortir, modérer , rabattre, ralentir. La maladie a diminué ses forces. « Ou les mots dépassent la pensée ou ils la diminuent » (Renard). « Par la durée, les plaisirs du corps sont diminués et les peines augmentées » (Stendhal). Pronom. « Son amitié pour Lucien s'était diminuée » (Balzac).
3Réduire les mérites, la valeur de (qqn). Prendre plaisir à diminuer qqn. avilir, dénigrer, déprécier, humilier, rabaisser; diminué. Il a cherché à me diminuer. Cette erreur le diminue à mes yeux. Pronom. (réfl.) « Qui se défend se diminue » (Jaurès). s'abaisser, déchoir.
II V. intr. Devenir moins grand, moins considérable. baisser, décroître, perdre.
1(Avec l'auxil. avoir pour indiquer l'action) La chaleur a diminué aujourd'hui. Diminuer de longueur, de largeur, de hauteur, de grosseur. raccourcir; rétrécir; rapetisser. Les réserves diminuent. « Le pain, la viande froide, le beurre, diminuaient à vue d'œil » (Martin du Gard), étaient consommés. disparaître. Les prix diminuent. baisser, 1. tomber. Cet article a diminué de prix.
Ses forces ont diminué. décliner, faiblir. Sa colère diminue. se calmer, céder, décliner, fléchir, 1. tomber. Son crédit commence à diminuer. déchoir, décroître. Aller en diminuant. decrescendo. « On vit la circulation diminuer progressivement jusqu'à devenir à peu près nulle » (Camus).
2(Avec l'auxil. être pour indiquer l'état qui résulte de l'action accomplie) Littér. La chaleur est bien diminuée par rapport au mois d'août.
⊗ CONTR. Augmenter; accroître, agrandir, ajouter, amplifier, croître, grandir, grossir.

diminuer verbe transitif (latin diminuere) Réduire quelque chose, en enlever une partie, l'amoindrir, le rendre plus petit : Diminuer ses prix de 10 %. Limiter quelque chose, le restreindre, le rendre moins grand, moins fort, moins violent : Ce médicament diminuera vos souffrances. Faire perdre à quelqu'un une partie de ses forces, de son intégrité corporelle ou intellectuelle : L'âge l'a beaucoup diminué. Faire perdre à quelqu'un de son crédit, de son prestige, l'humilier, le rabaisser, le déprécier ; discréditer : Cesse de me diminuer devant tes amis. Familier. Réduire le salaire de quelqu'un. Effectuer une diminution dans un tricot, un ouvrage de crochet. Dans un texte musical, remplacer les notes par des valeurs proportionnellement moindres, mais obéissant au même dessin thématique. ● diminuer (difficultés) verbe transitif (latin diminuere) Conjugaison Se conjugue avec l'auxiliaire avoir : les réserves ont diminué. Recommandation Ne pas confondre cet emploi avec celui de l'adjectif diminué en fonction d'attribut : il est très diminué (= ses facultés physiques ou mentales sont très amoindries). Emploi Le téléphone diminue, la vie diminue sont familiers. Recommandation Dans l'expression soignée, préférer le prix du téléphone, le coÛt de la vie diminue. → augmenterdiminuer (synonymes) verbe transitif (latin diminuere) Réduire quelque chose, en enlever une partie, l'amoindrir, le rendre plus...
Synonymes :
- rétrécir
Contraires :
Limiter quelque chose, le restreindre, le rendre moins grand, moins fort...
Synonymes :
- abréger
- alléger
- atténuer
- dépérir
- écourter
- émousser
- étouffer
- modérer
- raréfier
- réduire
Contraires :
- accroître
- déchaîner
- développer
- exagérer
- réveiller
Faire perdre à quelqu'un une partie de ses forces, de...
Synonymes :
Faire perdre à quelqu'un de son crédit, de son prestige...
Synonymes :
- déconsidérer
- dégrader
- déshonorer
- discréditer
Contraires :
Familier. Réduire le salaire de quelqu'un.
Synonymes :
- rogner (familier)
diminuer verbe intransitif Baisser, décroître, devenir moindre, et en particulier devenir moins coûteux : Les jours diminuent. Le beurre a diminué de 15 % ce mois-ci.diminuer (difficultés) verbe intransitif Conjugaison Se conjugue avec l'auxiliaire avoir : les réserves ont diminué. Recommandation Ne pas confondre cet emploi avec celui de l'adjectif diminué en fonction d'attribut : il est très diminué (= ses facultés physiques ou mentales sont très amoindries). Emploi Le téléphone diminue, la vie diminue sont familiers. Recommandation Dans l'expression soignée, préférer le prix du téléphone, le coÛt de la vie diminue. → augmenterdiminuer (synonymes) verbe intransitif Baisser, décroître, devenir moindre, et en particulier devenir moins coÛteux
Synonymes :
- décliner
- décroître
- fléchir
- rétrécir
- s'atténuer
- se raréfier
Contraires :
- croître
- s'accroître

diminuer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Rendre moindre (une grandeur, une quantité). Diminuer la longueur d'une planche. Diminuer les impôts.
|| (S. comp.) Réduire le nombre de mailles (d'un tricot).
d2./d Rendre moins fort, modérer. Son observation diminua mon enthousiasme.
d3./d Déprécier, dénigrer (qqn). Diminuer ses ennemis.
|| v. Pron. S'avilir. Il s'est diminué par cette attitude.
rII./r v. intr.
d1./d Devenir moindre. Les provisions ont diminué.
Les jours diminuent, raccourcissent.
d2./d Faiblir. Son ardeur diminue.

⇒DIMINUER, verbe.
I.— Emploi trans. [La diminution affecte l'obj.]
A.— [L'obj. désigne une chose mesurable]
1. Amoindrir par retranchement partiel, rendre moins important. Diminuer une dose, une quantité; diminuer le personnel d'une entreprise. Il faut encore diminuer, tronquer, décapiter d'un an l'enseignement secondaire (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1211). Ce qui avait permis d'augmenter le nombre des secteurs, en diminuant leur étendue (JOFFRE, Mém., t. 1, 1913, p. 183). Quand Scali souriait, il avait l'air de rire et la gaieté, diminuant ses yeux, accentuait le caractère mulâtre de son visage (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 546) :
1. ... si la compression extérieure du tronc (ceintures, corset) allonge la durée de l'inspiration, elle diminue d'autre part l'amplitude et augmente la fréquence des mouvements respiratoires.
BARATOUX, La Voix, 1912, pp. 60-61.
2. Emplois spéc.
a) MAR. Diminuer de voiles. ,,Réduire la surface de la voilure exposée à l'action du vent`` (BONN.-PARIS 1971). J'aimais mieux que la conserve fût quelquefois obligée de diminuer de voiles pour nous attendre, que d'être exposée à tenir trop de toile dehors (DUMONT D'URVILLE, Voy. Pôle Sud, t. 2, 1842).
b) MUS. Diminuer un intervalle. On peut augmenter un intervalle juste en y ajoutant un demi-ton et le diminuer en retranchant un demi-ton (DUPRÉ, Harm. analyt., t. 1, 1936, p. 10).
c) TRAVAUX D'AIGUILLE (notamment tricot). Réduire le nombre des mailles sur un rang de tricot ou de crochet. Diminuer 6 fois 1 maille tous les 7 cm (Écho de la mode, 1975, n° 24, p. 12).
SYNT. Diminuer l'amplitude, la distance, la force, le poids, la pression, la quantité, la vitesse, le volume; diminuer la consommation, la dépense; diminuer graduellement, insensiblement, progressivement, rapidement, sensiblement; diminuer à mesure que, peu à peu, à vue d'œil; augmenter ou diminuer; croître et diminuer; diminuer de + indication de mesure. PARAD. a) Synon. abréger, alléger, amincir, atténuer, baisser, raccourcir, réduire, resserrer, restreindre, rétrécir. b) Anton. accentuer, accroître, agrandir, allonger, augmenter, élargir, grossir, intensifier, majorer, multiplier.
B.— Au fig.
1. [L'obj. désigne une chose non mesurable]
a) Amoindrir par atténuation, rendre moins fort, moins violent. Diminuer les misères. Synon. adoucir, apaiser, modérer, tempérer. Diminuer les douleurs que ma grand'mère avait autrefois ressenties (PROUST, Sodome, 1922, p. 758). Diminuer les souffrances des populations belges (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 195).
b) Rendre moins important, ôter de sa valeur à. Diminuer l'importance, l'intérêt, la portée; diminuer les chances, la puissance, les risques. Synon. limiter, restreindre. Il y en a qui rétrécissent et diminuent tous les sujets qu'ils traitent (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 2, 1863-69, p. 383). Elle défavorise par un côté l'émotivité en diminuant considérablement le danger (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 108) :
2. Oscar entendit avec un vrai plaisir les plaisanteries de Georges sur le comte de Sérisy, car elles diminuaient (...) la gravité de sa faute...
BALZAC, Un Début dans la vie, 1842, p. 459.
En partic.; rare [L'obj. désigne un prénom] Transformer en hypocoristique (sous une forme souvent abrégée). On imposait très souvent (...) les noms de Jean et de Jeanne aux nouveaux-nés. Et pour mieux approprier ces saints noms à la petitesse de l'enfance (...) on les diminuait en Jeannot et Jeannette (FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 6).
2. [L'obj. désigne une pers.] Rabaisser la valeur morale, la dignité de. Diminuer un adversaire. Synon. abaisser, déconsidérer, déprécier, humilier. Au temps où je le voyais [Philippe], je trouvais en lui des soins de futilité, de frivolité qui le diminuaient un peu (MAUROIS, Climats, 1928, p. 240) :
3. [Renan] a voulu le rapprocher [le Christ] de nous au lieu de nous rapprocher de lui. Il l'a diminué en voulant faire de lui un aimable philosophe, et il l'a réduit à notre taille pour nous le rendre accessible.
GREEN, Journal, 1932, p. 90.
Emploi pronom. réfl. S'abaisser. Il se repliait sur lui, il s'analysait, il se rapetissait et se diminuait à plaisir (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 15, 1851-62, p. 29). Le soir tombe, les vais-je abandonner sur cette lande [les dieux locaux]? Je ne le peux pas, je ne le veux pas. Ce serait trop me diminuer, m'appauvrir (BARRÈS, Pitié églises, 1914, p. 338).
II.— Emploi intrans. [La diminution affecte le suj.]
A.— [Le suj. désigne un inanimé abstr. ou concr.]
1. [Le suj. désigne une chose mesurable]
a) Devenir moins grand, moins nombreux, moins considérable. Synon. baisser, décroître, faiblir. Chaque nuit, mon troupeau d'un mouton diminue (DUMAS père, Charles VII, 1831, I, 1, p. 233). Chaude de fièvre, elle [une chatte] avait le nez sec, se couchait sur une console de marbre, et son lait diminuait (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p. 243).
b) Domaine écon. [Le suj. désigne une somme d'argent] Devenir moins élevé, plus petit. Les frais, les dépenses, les prix diminuent; diminuer de valeur. Synon. baisser. Le prix de l'hectolitre diminue depuis un an (ZOLA, Terre, 1887, p. 84).
P. méton. [Le suj. désigne un produit] Devenir moins cher, moins coûteux. Pourquoi exportons-nous plus de vaches et pourquoi cependant le beurre diminue-t-il? (GIRAUDOUX, Électre, 1937, I, 3, p. 44).
2. [Le suj. désigne une chose non mesurable] Devenir moins important. Les douleurs diminuent. Synon. décliner, fléchir, tomber. Il faut que le délire diminue pour qu'elle s'aperçoive de ses souffrances physiques (JANET, Obsess. et psychasth., 1903, p. 51). Sa curiosité n'avait pas diminué de profondeur (CAMUS, Peste, 1947, p. 1373) :
4. Qu'il fait beau! le ciel est pur. Mon esprit prend essor et plane dans l'air tranquille. Tout à la fois je pense à la mort, et je ne puis me persuader qu'il ne me reste plus qu'un nombre limité d'étés à vivre. Ah! combien mes désirs ont peu diminué, et que j'aurai de mal à les réduire! je ne puis consentir à mettre au passé mon bonheur.
GIDE, Journal, 1917, p. 632.
SYNT. Diminuer de diamètre, d'épaisseur, de grosseur, d'intensité, de moitié; diminuer en quantité, en volume; diminuer de jour en jour, tous les jours; la fièvre diminue; les forces, les jours diminuent.
B.— [Le suj. désigne une pers.] Perdre progressivement ses forces. Synon. baisser, décliner, dépérir, maigrir. Cet enfant dépérit, il diminue à vue d'œil (Ac. 1835-1932).
Rem. [Emploi de l'auxil. avec diminuer affectant le suj.] a) L'emploi de avoir marque l'action ou un passé récent. La production et le commerce des fruits séchés ont diminué considérablement par rapport à l'avant-guerre (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 32). b) L'emploi de être marque l'état résultant de l'action accomplie. Vers trois heures, descendu par le plus beau soleil à la rivière pour voir à quel point elle est diminuée par la sécheresse (DELACROIX, Journal, 1854, p. 164). Le mal n'est pas diminué, mais augmenté chez celui d'où il procède (WEIL, Pesanteur, 1943, p. 78). c) L'emploi du semi-auxiliaire aller + (en) diminuant indique le déroulement de l'action. Aller constamment en diminuant. Le nombre des vocations va diminuant (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 316). Les dommages infligés aux convois alliés allaient en diminuant (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 150).
Prononc. et Orth. :[], (je) diminue [diminy]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1308 trans. « rendre moindre, réduire en quantité » (A N. JJ 40, f° 71, r° ds GDF. Compl.); 1370 diminué en pecunes (ORESME, Eth., 257 ds LITTRÉ); 1732 mus. quarte, quinte ... diminuée (Trév.); 1797 mar. diminuer les voiles (Voy. La Pérouse, t. 2, p. 20); 2. 1489-91 « rendre moins fort, affaiblir » (PH. DE COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, t. 1, p. 129 : nous sommes diminuez d'aage); 1588 intrans. « s'affaiblir » (MONTAIGNE, Essais, éd. A. Thibaudet, livre III, chap. 9, p. 1056); 1842, juin « rabaisser moralement quelqu'un » (MICHELET, Journal, p. 406 : je sens, en racontant cette triste histoire, que je suis diminué). Empr. au lat. diminuere, altération (par substitution de préf. de- > dis-) de « amoindrir, affaiblir ». Fréq. abs. littér. :2 296. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 4 176, b) 2 841; XXe s. : a) 2 982, b) 2 884. Bbg. GLÄTTLI (H.). Vox. rom. 1952, t. 12, p. 387. — LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 100. — QUEM. 2e s. t. 4 1972.

diminuer [diminɥe] v.
ÉTYM. V. 1265; lat. diminuere « mettre en morceaux, briser », de de- ou dis-, et minuere « rapetisser », de minus « petit ».
———
I V. tr.
1 Rendre plus petit (une grandeur). Amoindrir, réduire; moins. || Diminuer les dimensions d'un objet. || Diminuer la longueur d'une robe. Accourcir, raccourcir. || Diminuer la largeur de qqch. Étrécir, étriquer, rétrécir. || Diminuer la hauteur de qqch. Abaisser, affaisser, écimer, écrêter. || Diminuer l'épaisseur de qqch. Amaigrir, amenuiser, amincir, chantourner, dégrossir, élégir, évider, rogner, ronger, user. || Diminuer qqch. en enlevant, en ôtant de la matière ( Retrancher, soustraire). || Diminuer l'épaisseur, la concentration d'une sauce. Diluer, éclaircir. || Diminuer le volume de… Allégir, apetisser, comprimer, concentrer, condenser, contracter, dégonfler, désenfler, rapetisser, réduire, resserrer, restreindre. || Diminuer la part, la portion de qqn. Réduire. || Diminuer un poids, une charge. Alléger, amortir, décharger, soulager.Diminuer la durée de… Abréger, écourter. || Diminuer la vitesse d'un véhicule. Freiner, modérer, ralentir. || Diminuer la quantité, le nombre de… Déduire, diviser, soustraire. || Diminuer le rendement d'un travail. Abaisser.
1 Sur tous les chantiers, dans toutes les usines, dites-vous bien qu'il règne un mot d'ordre : diminuer le rendement. On le leur répète dans tous les meetings.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVIII, p. 296.
Diminuer une intensité. Adoucir, atténuer, modérer. || Diminuer l'intensité d'un son. Assourdir, baisser; descendre. || Diminuer les prix. Abaisser, alléger, baisser, ramener (à), réduire, remise (faire une remise). || Diminuer les salaires (→ Chômer, cit. 3). || Diminuer la valeur d'une monnaie. Déprécier, dévaluer; dévaloriser. || Diminuer les dépenses. Comprimer, réduire, restreindre. || Diminuer les importations (→ Banquier, cit. 3). || État qui diminue les impôts. Alléger, baisser; dégrever (un contribuable). || Diminuer ses ressources, son capital. Écorner; appauvrir (s').
2 Il disposerait ainsi d'une certaine fraction de capital, sans diminuer ses revenus.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XVII, p. 120.
3 D'un commun accord, ils avaient diminué les escomptes, supprimé les crédits, refusé les échantillons gratuits.
A. Maurois, Bernard Quesnay, XXX, p. 200.
4 La crise sera longue, c'est évident. Jean est obligé de diminuer ta rente. Il faut que tu quittes ton appartement.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, III, V, p. 473.
Spécialt. Réduire le nombre de mailles de (un tricot).
Par anal. || Diminuer la longueur d'un texte, d'un récit. Abréger, écourter, résumer; amputer, mutiler, tronquer.
2 (De ce qui n'est pas mesurable). Rendre moins grand, moins fort. || Diminuer la qualité de qqch., son intérêt. || Diminuer les risques, les dangers d'une entreprise. || Diminuer la violence d'une expression, la gravité d'une révélation. Affaiblir; adoucir, atténuer, édulcorer, estomper, mitiger, tempérer.
5 Il augmente, il diminue, il rectifie toutes vos pensées (…)
Mme de Sévigné, Lettres, 248, 12 févr. 1672.
6 Ou les mots dépassent la pensée ou ils la diminuent.
J. Renard, Journal, 30 janv. 1908.
Diminuer l'ardeur, l'enthousiasme, le courage de qqn. Abattre, attiédir, calmer, décourager, émousser, modérer, rabattre, ralentir, refroidir, relâcher, tomber (faire); aplatir (fam.). || La maladie a diminué ses forces. Affaiblir; affaisser, alanguir, amoindrir, consumer; épuiser, exténuer, fatiguer. || Diminuer les qualités de la race. Abâtardir. || Mes paroles ont diminué sa colère. Apaiser, calmer, modérer, tomber (faire). || L'absence (cit. 6) a diminué la force de sa passion, sa passion. Attiédir, éteindre. || Son départ a diminué notre plaisir. Gâcher, gâter. || Diminuer l'assurance de qqn. Ébranler. || Diminuer les prétentions de qqn. Ravaler, tempérer. || L'appréhension diminue les chances de succès (→ Caser, cit. 1). || Remède qui diminue la souffrance, le mal. Adoucir, alléger, endormir, pallier, soulager. || Votre présence diminuera son chagrin. Consoler.Diminuer l'autorité de qqn. Compromettre, infirmer, miner, saper.
7 Ce cardinal (Mazarin) avait l'artifice de trouver toujours quelque défaut aux plus belles actions des généraux (…) pour diminuer leurs services et délivrer le Roi de la nécessité de les récompenser.
Racine, Notes historiques, V, 92.
8 Les yeux des amants grossissent les beautés de leurs maîtresses et diminuent leurs défauts.
Helvétius, Notes, maximes et pensées, Œ., p. 270.
3 Réduire les mérites, la valeur de (qqn). || Diminuer qqn. || Prendre plaisir à diminuer les autres. Abaisser, avilir, dégrader, dénigrer, déprécier, discréditer, humilier, rabaisser, ternir. || Rien ne pourra le diminuer auprès de ses admirateurs.
———
II V. intr. Devenir moins grand, moins considérable. Baisser, décroître, perdre. || Diminuer rapidement, soudain. || Diminuer progressivement, lentement. Decrescendo, diminuendo; dégressif. || Aller en diminuant. || Cela va en diminuant : il y en a de moins en moins.REM. Le verbe se construit avec l'auxiliaire avoir, quand on veut marquer que l'action se passe (s'est passée) au moment dont il est question. || La chaleur a diminué aujourd'hui.Diminuer de longueur, de largeur, de hauteur, d'épaisseur, de volume (→ Décroissement, cit.), de grosseur. || Diminuer en quantité (→ Achat, cit. 2), en qualité, en nombre. || La pluie a diminué d'intensité (→ Déluge, cit. 8). || Le niveau des eaux a diminué. Descendre. || La brume a diminué depuis ce matin. Disparaître, éclaircir (s'), évanouir (s').
9 Je m'en vais, je suis emporté par une force inévitable; tout diminue, tout fuit, tout disparaît à mes yeux (…)
Bossuet, Oraison funèbre d'Anne de Gonzague.
Ses ressources ont diminué. || Les prix diminuent. Baisser, tomber. || Cet article a diminué de prix. || Le coût de la vie a diminué depuis deux ans. Baisser.
(Forces humaines). || Son appétit diminue. || Ses forces ont diminué. Décliner, faiblir. || Avec l'âge, son intelligence a bien diminué (→ Chaque, cit. 2).(Sujet n. de personne). || Le malade diminue tous les jours. Dépérir.(Sentiments). || Le chagrin diminue avec le temps. || Sa colère diminue. Calmer (se), céder, cesser, décliner, mollir, tomber. || Son amour a bien diminué (→ Augmenter, cit. 11, 15; attachement, cit. 13; croître, cit. 11).Son crédit commence à diminuer. Déchoir, décroître, pâlir.(Choses concrètes). || Les provisions diminuent à vue d'œil.
10 Le vin blanc était frais; le pain, la viande froide, le beurre, diminuaient à vue d'œil.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 191.
11 C'est ainsi qu'on vit la circulation diminuer progressivement jusqu'à devenir à peu près nulle, des magasins de luxe fermer du jour au lendemain (…)
Camus, la Peste, p. 94.
Littér. (avec être, quand on veut marquer l'état qui résulte de l'action accomplie). || La chaleur est bien diminuée par rapport au mois d'août.
12 Son royaume (de Roboam) est diminué de dix tribus (…)
Bossuet, Disc. sur l'hist. universelle, II, IV.
13 Pourquoi craindre que la gloire d'un si grand homme soit diminuée par cet aveu ?
Bossuet, Oraison funèbre du prince de Condé.
14 Par la durée, les plaisirs du corps sont diminués et les peines augmentées.
Stendhal, De l'amour, p. 292.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
——————
se diminuer v. pron.
1 (Choses; personnes). Devenir moins grand, moins considérable.
15 (…) son amitié pour Lucien s'était diminuée d'un peu d'estime.
Balzac, Illusions perdues, Pl., t. IV, p. 996.
15.1 Pauvre bougre… un pauvre homme qui s'est rétréci, qui s'est diminué, qui n'a pas exploité à fond ses possibilités…
N. Sarraute, le Planétarium, p. 252.
2 (Personnes). || Se diminuer par une conduite dégradante, malhonnête. Abaisser (s'), commettre (se), déchoir, déclasser (se), dégrader (se). || Par de tels propos, il se diminue aux yeux de tous ses amis.
16 Qui se défend se diminue.
Jaurès, Hist. socialiste…, t. IV, p. 11.
——————
diminué, ée p. p. adj.
1 Rendu moins grand.Archit. || Colonne diminuée, qui va en se rétrécissant de bas en haut.Mus. || Intervalles diminués, rendus plus petits au point de n'être plus consonants. || Ut dièse-si bémol est une septième diminuée.
Réduit (→ Déconcerter, cit. 2).
17 (…) il donna au bureau des signes de distraction qui furent jugés regrettables à un moment où la mairie devait faire face, avec un personnel diminué, à des obligations écrasantes.
Camus, la Peste, p. 153.
Spécialt. || Tricot diminué, dont la forme résulte des diminutions (2.) et non d'un assemblage de parties.
2 (Personnes). Amoindri, affaibli, bas ( fig. Appauvrir, p. p.).
18 (…) elle est considérablement diminuée depuis que vous êtes partie (…)
Mme de Sévigné, 623, 9 juil. 1677.
19 Ce que j'écris aujourd'hui, ayant dépassé la quarantaine, en pleine force et en plein équilibre intellectuel doit, de toute évidence, prévaloir contre ce que je pourrai penser ou écrire à la fin de mon existence, lorsque je serai physiquement et moralement diminué par l'âge ou par la maladie.
Martin du Gard, Jean Barois, p. 359.
20 La vieille châtelaine, depuis son attaque, semblait fort diminuée.
A. Maurois, Lélia ou la Vie de G. Sand, I, V, p. 50.
Dévalorisé, humilié à ses propres yeux. || Il se sent diminué d'être entretenu par sa femme.
21 (…) Alain est humilié, diminué, et pour une fois qu'il a l'occasion devant mes parents de se rehausser un peu, d'apporter quelque chose de son côté, vous ne voulez pas bouger… vous n'avez jamais levé le petit doigt… vous vous en êtes lavé les mains depuis le début…
N. Sarraute, le Planétarium, p. 141.
CONTR. Augmenter; accroître, agrandir, ajouter, amplifier, croître, gonfler, grandir, grossir, monter.
DÉR. Diminuant, diminutif, diminution.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • diminuer — Diminuer, Minuere, Diminuere, Imminuere, Extenuare. Diminuer {{o=Donner}} la magnificence d aucun, Derogare de magnificentia alicuius. Diminuer l outrage et cruauté de quelque cas, Leuare atrocitatem alicuius facti, Crimen extenuare. Diminuer du… …   Thresor de la langue françoyse

  • diminuer — DIMINUER. verb. act. Amoindrir quelque chose, en retrancher une partie. Diminuer la portion. Diminuer sa dépense. f♛/b] Il se dit aussi dans les choses morales. Son malheur a diminué son crédit. Sa mauvaise conduite a diminué son autorité. Sa… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • diminuer — DIMINUER. v. a. Amoindrir, retrancher une partie de quelque chose. Diminuer la portion. diminuer sa despense. Il se dit aussi dans les choses morales. Son malheur a diminué son credit. sa mauvaise conduite a diminué son authorité. Il est aussi… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • diminuer — (di mi nu é) 1°   V. a. Rendre moindre. Diminuer la portion de quelqu un. Diminuer l épaisseur d une planche, la hauteur d un bâtiment, la longueur d une robe. Diminuer sa dépense. Diminuer le prix d une marchandise. •   Ma part de votre ennui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DIMINUER — v. a. Amoindrir, réduire quelque chose, en retrancher une partie. Il s applique tant Aux choses physiques qu aux choses morales. Diminuer l épaisseur d une planche. Diminuer une colonne. Diminuer la hauteur d un bâtiment. Diminuer la portion de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DIMINUER — v. tr. Réduire quelque chose en retranchant une partie. Il s’applique tant aux choses physiques qu’aux choses morales. Diminuer l’épaisseur d’une planche. Diminuer la hauteur d’un bâtiment. Diminuer la portion, la part de quelqu’un. Diminuer le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • diminuer — vi. , décroître, baisser, diminuer de diminuer longueur (jours) /// hauteur (tas, neige, prix) /// volume (tas, morceau) /// quantité (travail) : déminou â, diminou â (Saxel.002), dimi nwâ (Aillon J.234, Albanais.001, Montagny Bozel, Thônes,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • digreskiñ — diminuer …   Dictionnaire Breton-Français

  • koazhañ — diminuer …   Dictionnaire Breton-Français

  • baisser — [ bese ] v. <conjug. : 1> • baissier 1080; lat. pop. °bassiare, de bassus → 1. bas I ♦ V. tr. 1 ♦ Mettre plus bas. ⇒ abaisser, descendre. Baisser un store. Baisser le col de sa chemise. ⇒ rabattre. Baisser son pantalon. Baisser la vitre d… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.